C'est pas mon idée !

lundi 29 octobre 2012

Gartner lance la saison des prédictions 2013

Prédictions
Avec une certaine avance sur son calendrier habituel, Gartner révèle ses nouvelles prédictions sur le secteur informatique pour les quelques années à venir. Contrairement à la récente liste des 10 technologies stratégiques pour 2013, cette boule de cristal nous réserve quelques surprises...

En préambule, Daryl Plummer, qui présentait les prédictions lors du Symposium à Orlando la semaine passée, rappelle les incertitudes qu'affrontent les DSI, alors qu'ils doivent continuer à répondre aux exigences de leur direction générale, notamment en termes de disponibilité et de fiabilité des systèmes, tout en ayant à coordonner un spectre d'activités qui dépasse de plus en plus largement le périmètre sur lequel ils exercent traditionnellement leur contrôle.

Passons maintenant en revue les prédictions les plus intéressantes (avec ma touche personnelle, comme d'habitude)...

Les entreprises bouderont Windows 8

Microsoft est aujourd'hui à la croisée des chemins : le monde a basculé du PC, où ses systèmes régnaient en maîtres incontestés, au mobile (smartphones et tablettes), où sa présence est marginale. De ce fait, Windows 8, qui tente de jouer la convergence des deux univers, est une tentative de reprendre la main, un peu à quitte ou double.

Windows 8

Or, pour les analystes de Gartner, 90% des entreprises éviteront un déploiement à grande échelle de cette nouvelle édition du système d'exploitation, au moins jusqu'à 2015. La prudence qui prédomine toujours vis-à-vis de logiciels trop jeunes s'ajoute à la (probablement coûteuse) révolution de l'expérience utilisateur de Windows 8 pour repousser au maximum l'échéance.

Cette estimation représente une nouvelle d'autant plus mauvaise pour Microsoft que ses espoirs d'imposer son OS mobile dans l'entreprise seront également affectés, puisque les collaborateurs ne pourront bénéficier de toutes les synergies mises en avant par la stratégie de convergence de l'éditeur...

Les "big data" souffriront d'une pénurie de talents

Même pour celles qui considèrent que "big data" est surtout un effet de mode, l'analyse de données et le décisionnel (ou encore la "business intelligence") sont de plus en plus indispensables au fonctionnement de toutes les entreprises, générant des bénéfices tangibles, tant financiers que sous la forme d'avantages compétitifs.

Cependant, les nouvelles technologies qui accompagnent cette tendance réclament des expertises rares et diverses, de la gestion de données à la connaissance du métier de l'entreprise en passant par les calculs statistiques, mais aussi par des savoir-faire plus originaux, telles que les qualités artistiques et de design utiles pour la représentation visuelle des données.

A l'horizon de 2015, Gartner estime que les besoins des entreprises dans ce domaine atteindront 4,4 millions d'emplois potentiels, dont seulement 1/3 pourront être effectivement pourvus, faute de talents disponibles.

Les appareils personnels des employés seront infestés de malwares

Le concept "BYOD" ("Bring Your Own Device"), qui voit les collaborateurs des entreprises utiliser leurs propres appareils dans le cadre professionnel, se répand et semble désormais irréversible. Mais la sécurité de ces équipements est souvent lacunaire et leur risque d'infection croîtra à un rythme 2 fois plus élevé que les matériels fournis (et contrôlés) par l'entreprise.

Pour lutter contre ce danger, la sécurité informatique doit se déplacer vers le réseau, à travers des mécanismes qui autorisent ou bloquent l'accès au Système d'Information selon une politique de sélection rigoureuse. Il sera également nécessaire de surveiller en permanence les annonces de nouvelles vulnérabilité pour adapter les protections en quasi temps réel.

La ludification s'imposera pour accompagner les réorganisations

Environ 70% des réorganisations (profondes) d'entreprise échouent, à des degrés divers. La cause principale en est le manque d'adhésion des collaborateurs. D'après les analystes de Gartner, les approches de ludification seraient adoptées par 40% des plus grandes organisations mondiales (les "Global 1000") , d'ici 2015, pour lutter contre ce phénomène.

Attention, il ne s'agit pas de transformer les bureaux en terrain de jeu. L'idée est plutôt d'appliquer des techniques ludiques – présentation de défis, visibilité des résultats et récompenses, par exemple – pour améliorer la transparence et favoriser l'engagement de tous, afin de rendre explicite (et incitatif) l'effet des actions de chacun sur l'atteinte de l'objectif fixé.

Le marché des services informatiques va être bouleversé

Entre autres forces de disruption, l'émergence d'une offre "cloud" bon marché va mettre à mal une partie significative des fournisseurs "traditionnels" de services informatiques. Dans les 2 ans à venir, 15% de leurs revenus pourraient ainsi être cannibalisés et plus de 20% des sociétés du secteur seraient susceptibles de disparaître, via des fusions et acquisitions.

Les entreprises les plus fragiles seront celles qui n'investissent pas suffisamment dans l'industrialisation et dans l'apport de valeur ajoutée. En particulier, les solutions actuelles d'offshoring et de nearshoring seront menacées par l'apparition de nouvelles options locales à bas coût ou, inversement, par la globalisation des effectifs.

Les DSI devraient donc soigneusement évaluer les types de services auxquels ils ont recours et leurs fournisseurs actuels, et s'intéresser à ceux qui s'appuient déjà sur le "cloud computing".


Entre la (relative) disparition programmée de Windows, la transformation promise des services informatiques ou l'apparition de nouveaux paradigmes dans le Système d'Information, qu'il s'agisse de mobile, de ludification ou de "big data", les prochaines années, telles que nous les dessine Gartner, nous promettent des révolutions passionnantes à suivre...

1 commentaire:

  1. Super intéressant !

    Je reste perplexe sur Windows 8 en 2015:

    - Énormément de marketing, avec un design (moche) "en rupture"

    - Beaucoup de grand comptes sont resté bloqué sur IE6, IE7: donc une occasion de migrer

    - Le BYOD est problématique et Microsoft va certainement proposer des solutions autour de Windows 8

    - Le HTML5 devient présent partout et semble être une des briques de Windows 8.

    - Les nouvelle machine ont Windows 8 en OEM

    - Windows Phone 8 arrive pile au moment ou BlackBerry en entreprise meurt (enfin)

    Bref, avec les pertes sur Xbox 360, Microsoft va avoir très très mal si Windows 8 ne marche pas.

    RépondreSupprimer

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées.