C'est pas mon idée !

vendredi 7 décembre 2012

La Caixa se lance dans le "couponing"

PremiaT
En dépit des déboires de quelques startups (Groupon...), le marché des achats groupés, coupons de réduction et autres offres promotionnelles reste florissant. Plusieurs acteurs du secteur financier, nouveaux (Square...) ou historiques (American Express...), en ont déjà perçu le potentiel mais, jusqu'à maintenant, aucune banque ne s'était lancée directement dans l'aventure, à ma connaissance.

L'annonce de PremiaT par La Caixa est donc bien une première, même si le modèle retenu semble tellement évident qu'on aurait imaginé qu'il soit déjà largement répandu ailleurs dans le monde. La banque, avec ses clients existants dans les deux "mondes", consommateurs d'un côté et commerçants de l'autre, est en effet positionnée idéalement pour devenir l'intermédiaire privilégié des offres marketing du 21ème siècle, géolocalisées et mobiles.

Concrètement, PremiaT est d'abord une plate-forme de gestion de promotions mise à disposition des marchands. Ils y ont toute liberté pour définir les modalités de fonctionnement de leurs offres, cadeaux ou réductions, pour un premier achat ou en récompense de la fidélité des clients... Pour leur part, les particuliers utilisent un service mobile pour repérer les opérations spéciales dans leur voisinage. S'ajoutent à cet ensemble quelques petits plus, tels que des notifications personnalisées ou des options de partage d'avis et commentaires sur les commerces visités.

PremiaT

La beauté du système est que, d'un point de vue opérationnel, il est entièrement automatique : le consommateur bénéficie des promotions par le simple fait de payer avec sa carte bancaire (de La Caixa) – c'est le mode "CLO" ("Card-Linked Offers" ou offres liées à la carte) – tandis que, pour le commerçant, c'est son terminal de paiement (de La Caixa) qui prend en charge l'application des réductions et autres offres. Et, entre les deux, la banque renforce la fidélité de ses deux segments de clients !

Dans un premier temps, PremiaT est expérimenté dans une seule ville, Reus, dans la région de Tarragone, avec un potentiel de 30 000 clients particuliers et 1 200 commerçants. Pour le démarrage, 233 promotions sont actives, dont un quart concerne les bars et restaurants (avec, en particulier, des offres de type "happy hour"). Cependant la diversité est bien au rendez-vous, avec, aussi, des boutiques de vêtements, de décoration, des centres de remise en forme..., pour des réductions "simples" ou attribuées en fonction du volume, du nombre de visites... Si les résultats sont probants, le déploiement pourra s'étendre rapidement, dès 2013.

Le modèle de PremiaT est extrêmement séduisant car il apporte de la valeur à tous les participants : les consommateurs bénéficient de promotions attractives sans changer leurs habitudes, les commerçants ont accès, sans effort, à une importante cible marketing, presque "captive", et La Caixa dispose avec cette solution d'arguments concurrentiels incomparables, tout en favorisant l'utilisation de ses produits et services (cartes de paiement, applications mobiles, terminaux de paiement...).

Et le point le plus important de la démonstration que constitue PremiaT est que seule une banque (ou presque) est en mesure de fédérer ainsi quasi-naturellement un écosystème aussi complet et aussi riche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées.