C'est pas mon idée !

lundi 3 décembre 2012

"Top Coder" et autres nouvelles de CommBank

CommBank
Si la France n'est pas à la traîne dans l'adoption de la banque mobile, elle n'est pas non plus en pointe. L'Australie peut, en revanche, revendiquer cette position et les derniers chiffres publiés par la "Commonwealth Bank of Australia" (CommBank) sont là pour le prouver. Dans ce contexte, il n'est pas étonnant que la banque multiplie les initiatives en faveur de l'innovation.

Affirmer aujourd'hui la croissance fulgurante des accès à la banque via les appareils mobiles, smartphones ou tablettes, tient de la banalité. Il y a quelques mois, La Caixa signalait ainsi que ses clients réalisaient plus d'opérations sur leurs téléphones qu'en agence. Mais, s'il faut en croire la tendance qui nous arrive de l'autre bout du monde, nous n'avons encore rien vu : pour CommBank, les connexions sont désormais plus nombreuses sur mobile que sur PC et près de la moitié des transactions exécutées émane d'un terminal mobile !

Extrait de vidéo de CommBank

Devant cette immense vague, profondément disruptive, CommBank estime que son avenir dépendra, en grande partie, de sa capacité à proposer les applications et services mobiles qu'attendent ses clients. C'est une des raisons qui la conduisent à faire appel à la créativité de ses employés, à travers des concours réguliers, baptisés "Top Coder", dont l'objectif est de collecter des idées d'applications mobiles venant compléter l'offre déjà disponible.

Pour la deuxième édition (pour cette année), qui à eu lieu récemment, ce sont plus de 200 propositions qui ont été soumises au cours des 4 semaines de la compétition. 15 d'entre elles ont participé à la finale, à l'issue de laquelle 2 idées ont finalement été récompensées : une application de paiement par scan de produits ("Scan2Pay") et une solution de gestion de finances personnelles ("MyMoney"). La banque ne précise cependant pas si les concepts gagnants seront effectivement implémentés.

CommBank a déjà à son actif une plate-forme de co-création, IdeaBank, à travers laquelle elle tente d'ouvrir le dialogue avec ses clients (et le grand public en général) et de recueillir leurs suggestions et idées d'améliorations et d'innovations. Dans une grande entreprise, il fait tout autant de sens de capitaliser sur les talents internes, des milliers de collaborateurs qui peuvent eux aussi avoir leur contribution à apporter. Multiplier les initiatives, si elles sont correctement menées, ne peut être que favorable à l'émergence des solutions gagnantes de demain !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)