C'est pas mon idée !

mercredi 23 octobre 2013

Crédit Mutuel-CIC se lance dans les "CLO"

Crédit Mutuel
Les "offres liées à la carte" ("CLO" en anglais), qui permettent d'associer automatiquement des promotions diverses et variées à une carte de paiement, se répandent rapidement à travers le monde. Crédit Mutuel-CIC, deuxième acteur de la monétique en France, va bientôt (enfin !) introduire le concept en France.

L'information est dévoilée par Welcome Real-Time, une jeune société française (qui n'est plus tout à fait une startup, puisqu'elle a été créée en 1996). C'est en effet sa solution "Loyalty Impact at Store", ciblant particulièrement les petits et moyens commerces, qu'a retenue la banque mutualiste, celle-ci devenant par la même occasion (et étonnamment) son premier client dans l'hexagone.

Le principe de fonctionnement est tout à fait classique. Pour le consommateur, les offres dont il peut bénéficier (réductions, cadeaux…) lui sont signalées sur ses reçus de paiement, ainsi que par SMS ou messagerie une fois qu'il a créé un compte personnel ; elles sont ensuite automatiquement appliquées à ses dépenses qualifiées, dès qu'il utilise sa carte bancaire pour régler ses achats. De son côté, le marchand dispose d'une riche interface grâce à laquelle il va pouvoir définir ses campagnes et en suivre les résultats en toute liberté.

Welcome Real-Time

Le dispositif demande une intégration au niveau du point de vente – et il ne sera donc disponible que pour les commerçants clients de Crédit Mutuel-CIC – mais il s'adresse à tous les consommateurs, quelle que soit leur banque, pour peu qu'ils payent avec leur carte. Une expérimentation est en cours actuellement en Alsace, qui devrait permettre de décider rapidement (?) d'une généralisation à l'ensemble du territoire de la banque.

Le modèle économique de la solution "Loyalty Impact at Store" et de son implémentation par Crédit Mutuel-CIC n'est pas précisé mais, a minima, les bénéfices qualitatifs qu'elle peut induire pour l'établissement acquéreur sont aisés à imaginer : augmentation du nombre de transactions et de leur montant moyen, fidélisation des clients de la monétique, différenciation concurrentielle… Peut-être même, au vu de la valeur qu'il apporte aux marchands, le service pourrait-il leur être directement facturé.

Avec la réduction progressive des marges dans la chaîne des paiements, parfois forcée par le régulateur, il est naturel que les banques françaises (comme leurs homologues à l'étranger) recherchent de nouvelles sources de revenus. Dans ce domaine, les programmes de fidélité sont perçus comme un eldorado qui ne demande qu'à être exploité, en particulier auprès des petits commerçants qui n'ont pas facilement accès aux ressources dont disposent les grandes chaînes de distribution. Crédit Mutuel-CIC ne devrait pas rester longtemps seul sur ce créneau…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées.