C'est pas mon idée !

mercredi 27 février 2013

FourSquare mise sur les offres liées aux cartes

FourSquare
Il y a deux ans, American Express lançait une expérimentation consistant à lier des offres promotionnelles aux "check-ins" réalisés via la plate-forme FourSquare. Bien peu d'informations ont depuis filtré sur les résultats de cette première aventure des cartes de crédit sur les réseaux sociaux, mais les incursions ultérieures d'AmEx sur Facebook et Twitter, entre autres, pouvaient laisser supposer qu'ils étaient pour le moins encourageants.

Cette première impression est maintenant corroborée par un nouvel épisode de la saga. FourSquare vient en effet d'annoncer que ses utilisateurs peuvent, depuis hier, lier leur carte, de débit ou de crédit, Visa ou MasterCard (et toujours American Express, bien entendu), partout dans le monde (oui, en France aussi), à leur compte sur le réseau social afin de bénéficier de promotions géolocalisés, imputées directement lors du paiement. Par exemple, avec la première opération en cours, le consommateur qui réalise un "check-in" dans un Burger King obtiendra "automatiquement" une réduction de 1 USD pour toute dépense supérieure à 10 USD réglée avec la carte liée.

Promotion Burger King

Il existe une différence essentielle entre l'expérimentation initiale et la nouvelle "extension" : cette dernière est exclusivement portée par FourSquare (avec un partenaire opérant les offres sur les cartes), qui se rémunérera sur les promotions distribuées et compte même faire de ces revenus un des piliers de son modèle économique (et le seul pour l'instant). Il semblerait donc que le marché des CLO ("card-linked offers" – offre liées à la carte) puisse effectivement devenir une source de profit, d'autant que les commerçants participants sont eux-mêmes, apparemment, très satisfaits de la valeur ajoutée du système.

Voilà certainement une nouvelle qui sera accueillie avec enthousiasme par tous ceux qui ont déjà misé sur ce genre d'approche pour développer leurs activités. On pensera notamment aux acteurs qui intègrent les offres ciblées dans les relevés de compte bancaire, pour lesquels la viabilité de leur modèle reste à confirmer. En parallèle, si FourSquare parvient à concrétiser les résultats espérés, il faut s'attendre à une future déferlante de solutions plus ou moins similaires...

Les institutions financières également devraient s'intéresser de près au sujet, car elles pourraient y trouver un moyen de générer de nouveaux revenus, tout en s'"immisçant" dans la vie quotidienne de leurs clients. Certaines ont déjà commencé, à l'image de MasterCard et son offre issue de l'acquisition de Truaxis, mais la plupart d'entre elles restent sur la défensive devant les risques qu'elles pressentent autour du respect de la vie privée. Or, si elles tardent trop, ce marché, comme d'autres, sera rapidement conquis par des startups agiles et créatives...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées.